Infos produits

Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?
   
Une huile essentielle 100% pure et naturelle est obtenue par distillation à la vapeur d’eau des sommités fleuries ou autres parties de la plante aromatique. Placée dans un alambic, la plante aromatique est traversée par une circulation de vapeur d’eau entraînant les molécules aromatiques. Cette vapeur d’eau est refroidie et condensée dans un serpentin. A la sortie du serpentin l’huile essentielle est séparée de l’eau par sa différence de densité. L’huile essentielle obtenue est un produit volatil, non gras et non soluble dans l’eau.
 
La vapeur d’eau qui a servi à entraîner les molécules aromatiques de la plante est appelée Eau florale ou Hydrolat aromatique. Elle est chargée en substances végétales solubles dans l’eau et contient quelques traces dispersées d’huiles essentielles qui évitent toute irritation.
 

La cohobation est le fait de faire passer une deuxième fois l’eau florale dans l’alambic, cela donne une eau florale d’excellente qualité. Les eaux florales ou hydrolats purs ne contiennent ni alcool ni conservateur, pour une meilleure conservation elles sont présentées en flacon aluminium avec pulvérisateur.

 

Particulièrement bien tolérées, les eaux florales sont utilisées en brumisation pour les soins de beauté, pour les problèmes cutanés et présentent un grand intérêt pour les soins des bébés. On les utilise également en cuisine, surtout en pâtisserie.

Comment reconnaît-on une bonne huile essentielle ?
   
Une bonne huile essentielle dépend de deux facteurs : la qualité de la distillation, la qualité de la plante et de la cueillette.
 
Les principes actifs végétaux étant fragiles, il convient de les extraire par une distillation lente, à basse température, à la vapeur d’eau de source, afin d’obtenir l’ensemble des molécules aromatiques offertes par la plante et caractérisant les propriétés de l’huile essentielle.
 

La qualité de la plante et de la cueillette sont primordiales. Trois types de récoltes offrent de bonne garantie de qualité :

- les cultures agrobiologiques (label AB CEE, garantie ECOCERT),

- les cueillettes de plantes sauvages dans des zones éloignées de toute source de pollution industrielle et urbaine, bénéficiant du label AB,

- les approvisionnements directs dans les pays d’origine après contrôle de qualité.
 

L’huile essentielle ainsi obtenue est une substance non grasse, très odorante, d’une puissance exceptionnelle, qu’il ne faut pas confondre avec les extraits végétaux ou les huiles végétales.

Un troisième caractère de qualité est le chémotype de l’huile essentielle, quand il existe. En effet, une huile essentielle est composée de dizaines, voire de centaines de molécules, il est primordial pour optimiser les résultats d’avoir un maximum de précisions sur l’huile essentielle utilisée.
Une aromathérapie sérieuse ne se pratique qu’avec des huiles essentielles botaniquement et biochimiquement déterminées.
 

Les précisions botaniques élémentaires sont :

- Nom français, dénomination complète (espèces, variétés, clones…)

- Partie utilisée par le distillateur

- Pays d’origine de la plante

- Méthode de culture
 

Les précisions biochimiques sont nécessaires :

Il est important de procéder à une analyse biochimique de l’huile essentielle par     chromatographie, afin de préciser ses constituants essentiels qui déterminent le chémotype, véritable carte d’identité biochimique de l’huile essentielle.

Une même espèce botanique peut en effet donner différentes huiles essentielles, par exemple le thym vulgaire peut être à thymol, à carvacrol, à thuyanol, à paracymène ou à linalol.
 

Enfin, une bonne huile essentielle doit être obtenue sans coupage, ni rectification, ni fractionnement, ni reconstitution, sans utilisation de produits chimiques ni pyrogénation.

Les huiles essentielles vendues sur notre site www.santeform01.com remplissent toutes ces exigences.

Qu’est-ce que l’aromathérapie ?
   
C'est l'utilisation des huiles essentielles à des fins thérapeutiques. Cette  "biochimiothérapie" naturelle sophistiquée repose sur la relation existant entre les composants chimiques des huiles essentielles et les activités thérapeutiques qui en découlent.
Elle requiert une méthodologie rigoureuse qui s'inspire de données scientifiques solides confirmées tant par la clinique que par le laboratoire. C'est une thérapeutique naturelle de qualité supérieure, d'une prodigieuse efficacité et qui complète très bien toutes les autres approches alternatives ou allopathiques.
A condition d'utiliser des huiles essentielles "authentiques" et de les employer correctement, on obtient souvent des résultats surprenants.
L’utilisation d'huiles essentielles est-elle dangereuse ?
   

Comme pour tout produit actif, l’utilisation des huiles essentielles peut être dangereuse. Certaines sont d’ailleurs exclusivement disponibles sur prescription médicale. En fonction des huiles essentielles, quelques contre-indications sont possibles :

- utilisation déconseillée sur la peau (effet dermocaustique)

- usage interne interdit

- effet photosensibilisant

- utilisation proscrite chez l’enfant ou la femme enceinte…

Heureusement, la majorité des huiles essentielles ne présente pas de risques majeurs. Vous devez cependant toujours respecter les précautions d’emploi et les posologies indiquées. De même, il est fortement conseillé de demander l’avis d’un spécialiste, qui au cours d’une consultation vous indiquera les huiles essentielles qui vous conviennent.

Comment utiliser les huiles essentielles ?
   

Par voie respiratoire, à l’aide d’un diffuseur d’arômes (utiliser dans ce cas les complexes aromatiques vendus sur ce site) qui par pression de l’air dans les parois de la verrerie, crée des micro-gouttelettes d’huiles essentielles qui se diffusent dans toute la pièce et dans votre système respiratoire. L’utilisation des brûle-parfums est à proscrire car ils détruisent les principes actifs des huiles essentielles par combustion.

En fumigation, dans ce cas, il convient de mélanger quelques gouttes d’huiles essentielles à un solubilisant. Verser cette préparation dans un bol, puis ajouter de l’eau chaude et respirer quelques minutes sous une serviette.

Par voie cutanée, en mélangeant quelques gouttes d’huiles essentielles à une huile végétale (noisette, abricot, jojoba…)

Dans le bain, ne mettez jamais directement des huiles essentielles car elles ne se mélangent pas à l’eau et provoquent des irritations. Vous devez diluer quelques gouttes d’huiles essentielles à un solubilisant, puis placer cette préparation sous le robinet en remplissant votre bain.

Qu'est-ce qu'une eau florale (ou hydrolat aromatique) ?
   
Une huile essentielle 100% pure et naturelle est obtenue par distillation à la vapeur d’eau des sommités fleuries ou autres parties de la plante aromatique. Placée dans un alambic, la plante aromatique est traversée par une circulation de vapeur d’eau entraînant les molécules aromatiques. Cette vapeur d’eau est refroidie et condensée dans un serpentin. A la sortie du serpentin l’huile essentielle est séparée de l’eau par sa différence de densité. L’huile essentielle obtenue est un produit volatil, non gras et non soluble dans l’eau.
 
La vapeur d’eau qui a servi à entraîner les molécules aromatiques de la plante est appelée Eau florale ou Hydrolat aromatique. Elle est chargée en substances végétales solubles dans l’eau et contient quelques traces dispersées d’huiles essentielles qui évitent toute irritation.
 

La cohobation est le fait de faire passer une deuxième fois l’eau florale dans l’alambic, cela donne une eau florale d’excellente qualité. Les eaux florales ou hydrolats purs ne contiennent ni alcool ni conservateur, pour une meilleure conservation elles sont présentées en flacon aluminium avec pulvérisateur.

 

Particulièrement bien tolérées, les eaux florales sont utilisées en brumisation pour les soins de beauté, pour les problèmes cutanés et présentent un grand intérêt pour les soins des bébés. On les utilise également en cuisine, surtout en pâtisserie.